Histoire de la musique de la période médiévale

Musique de la période avant 1400

Modérateurs : Bush Tucker Man, Eric62, Rico le Montais, rémipaseul

Répondre
Avatar du membre
Eric62
Administrateur
Messages : 18331
Enregistré le : dimanche 12 février 2006 00:47
Âge: 51
Localisation : Sud de Lille au nord du Pas-de-Calais

Histoire de la musique de la période médiévale

Message par Eric62 » mardi 7 septembre 2010 17:54

Pour mieux connaître cette période, voici un article repris de Wikipédia.

Musique médiévale

La musique médiévale est un terme général pour désigner une période couvrant à peu près 800 ans de l'histoire de la musique occidentale religieuse et profane, et commençant avec les premières musiques chrétiennes d'avant la réforme grégorienne, jusqu'aux musiques de la fin du XIVe siècle. Elle se caractérise par l'apparition de formes vocales et instrumentales dont la polyphonie, la musique de cour, la messe, le chant courtois.

Les grandes périodes

- l'École de Notre-Dame
- l'ars antiqua
- l'École de Saint-Martial
- l'ars nova
- l'ars subtilior

Les formes spécifiques

- le Chant grégorien
- le conduit
- le déchant
- le faux-bourdon
- le gymel
- le motet
- le trope
- l'organum
- le Madrigal du Trecento

Instruments de musique du Moyen Âge

Du XIe siècle au XIVe siècle , les instruments de musique du Moyen Âge se sont développés pour satisfaire à la pratique de la musique profane telle qu'elle était jouée par les troubadours et les trouvères. La musique religieuse étant principalement vocale, peu d'instruments en dehors de l'orgue sont employés dans les églises.

Les instruments de musique en usage durant le Moyen Âge sont de plusieurs ordres. On distingue dans l'instrumentarium médiéval, les « hauts » et les « bas » instruments, définis selon leurs emplois et leurs sonorités : hauts instruments pour le plein air comme les tambours, les cornemuses, les trompettes, etc. et bas instruments pour la musique d'intérieur, luth, vièle, guiterne, etc.

Plusieurs romans médiévaux, comme ceux de Chrétien de Troyes ou de Guillaume de Machaut, décrivent des pratiques instrumentales dans les cours ou dans les fêtes. L'iconographie, à travers les manuscrits ou les sculptures, donne aussi des indications sur la nature des instruments joués à l'époque, particulièrement le manuscrit du Cantigas de Santa Maria avec ses 427 chansons illustrées de représentations en couleurs de musiciens jouant une grande variété d'instruments de musique. Peu d'instruments médiévaux ont été conservés, Claude Riot mentionne un exemplaire d'une citole dite la citole de Warwick-Castel conservée au British Museum et datant de 1340 environ. Au XXe siècle, à partir de ces sources, des facteurs ont reconstitué la plupart de ces instruments pour des ensembles interprétant la musique médiévale.

Type d'instruments

Rappel : la classification hauts et bas instruments ne décrit pas le registre (aigu ou grave), mais la puissance (forte ou douce, de plein air ou d'intérieur).

Hauts instruments

- le bendir
- la chalemie
- le chalumeau
- la cornemuse
- le cornet à bouquin
- le sacqueboute
- la vesse, veze ou veuze

Bas instruments

- la citole
- le crwth ou le crouth
- la flûte à bec
- la flûte double
- le frestel
- la guiterne
- le luth
- la lyre
- le psaltérion
- le rebec
- la trompette marine
- la vielle
Nous savons tous les deux que le monde sommeille par manque d'imprudence - Brel (Jojo)
Pour soutenir le forum : rejoignez l'association Ambiance Hifi ou faites-lui un don.

Répondre

Retourner vers « Musique antique et médiévale »