Article sur la technique d'un lecteur CD

C'est ici que vous pouvez parler du matériel dédié CD / SACD.

Modérateurs : Bush Tucker Man, Eric62, Rico le Montais, rémipaseul

Avatar du membre
dtmarc
Messages : 44
Enregistré le : jeudi 15 mai 2014 21:25
Localisation : Belgique

Re: Article sur la technique d'un lecteur CD

Message par dtmarc » lundi 26 mai 2014 23:09

Oui en effet, le Lecteur Ayre CX7-EMP apporte des résultats de très haut niveau mais n'est pas réputé pour sa fiabilité. Vrai ou faux sur ce dernier point, je n'en sais rien mais dans le doute je ne m'engagerai pas et pourtant il chante divinement bien.

Avatar du membre
laconi
Conseiller honoraire
Messages : 15318
Enregistré le : mercredi 9 août 2006 10:36
Âge: 39
Localisation : Pays du Cognac

Re: Article sur la technique d'un lecteur CD

Message par laconi » jeudi 29 mai 2014 10:50

Rey51 a écrit :Entièrement d'accord, mais même avec une mécanique type informatique, certain se débrouille pas mal du tout. Résolution Audio avec l'Opus par exemple.
Tout à fait, l'Opus m'avait vraiment agréablement surpris à ce sujet.

Dommage cependant qu'on ait pas eu la curiosité de tester le DAC de l'opus avec le drive CEC, ça aurait été une bonne occasion de se faire un avis objectif à ce sujet.

Maintenant je reste assez convaincu malgré tout que plus on perd d'information à la lecture, moins le rendu final sera "naturel" à l'écoute.
Hifi : Hyperion HPS 938, McIntosh Mc352, Audio Research SP16, McIntosh MCD7007, Micro Seiki BL91/SME 3009, MPC Audio.

Avatar du membre
dtmarc
Messages : 44
Enregistré le : jeudi 15 mai 2014 21:25
Localisation : Belgique

Re: Article sur la technique d'un lecteur CD

Message par dtmarc » jeudi 29 mai 2014 19:16

Je partage entièrement ton avis, effectivement, si la mécanique de lecture n'est pas à la hauteur et perd des informations, aucun système de correction d'erreur ne sera capable d'y remédier mis à part en comblant les lacunes par extrapolation.
Je pense malheureusement que la tendance suivie par pas mal de concepteurs actuels est de miser sur le systèmes de corrections et autres buffers plutôt que d'investir dans une bonne mécanique de lecture, ça coûte moins cher et puis, la démat pousse également les fabricants à investir leurs recherches dans les nouveaux formats plutôt que de vouloir faire évoluer le cd censé être voué à la mort comme bien d'autres formats,mais cela, seul l'avenir nous le dira!

ideeneuve
Messages : 66
Enregistré le : samedi 26 mai 2012 20:23

Re: Article sur la technique d'un lecteur CD

Message par ideeneuve » mercredi 11 juin 2014 13:32

Bonjour,
dtmarc a écrit : si la mécanique de lecture n'est pas à la hauteur et perd des informations, aucun système de correction d'erreur ne sera capable d'y remédier mis à part en comblant les lacunes par extrapolation
C'est ce que disent les créateurs de chez "ICOS" (entre autres) pour justifier des Drives à prix élevés.
Je n'y crois pas du tout car:
-1- Les erreurs sont pour la plupart des défauts de surface du support : trace de doigts, rayures, et surtout des trous mal formés renvoyant mal le rayon laser et ça un Drive HDG n'y peut rien !!!
Les drives utilisés par France Musique entre 1980 et 1990 étaient incapables de corriger ces défauts alors que maintenant un lecteur DVD à 30€ réussit parfaitement (les algorithmes ont progressé)
-2- Je ne crois pas qu'il y ait d'erreurs issues du mécanisme de lecture sur un Drive bas de gamme, les asservissements (vitesse de rotation et guidage du laser sont quasi parfaits) pour preuve il m'est arrivé de mettre un DVD mal usiné dans un lecteur à 30€ celui-ci s'est transformé en ponceuse vibrante mais ni à l'image ni au son il n'a manqué qq chose, même pas un pixel.

Denis,

Avatar du membre
Fred de Nantes
Conseiller honoraire
Messages : 5262
Enregistré le : lundi 6 février 2006 12:17
Âge: 43
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Article sur la technique d'un lecteur CD

Message par Fred de Nantes » mercredi 11 juin 2014 15:40

pour preuve il m'est arrivé de mettre un DVD mal usiné dans un lecteur à 30€ celui-ci s'est transformé en ponceuse vibrante mais ni à l'image ni au son il n'a manqué qq chose, même pas un pixel.
La résolution d'un DVD est de 720 pixels par 576 soit 414720 pixels affichés à la fréquence de 24 images par seconde soit près de 10.000.000 de pixels affichés à la seconde. Dès lors, comment fait-on pour juger qu'il ne manque pas un pixel ? :idea:

En outre le DVD ne contient pas la transcription de chaque pixel, mais de "zones" sur l'écran (principe du MPEG), alors même s'il manquait un pixel, cela ne se verrait pas, il serait noyé dans une zone et de toute façon, il serait extrapolé justement par les algorithmes d'extrapolation du codec vidéo, et cela doit arrivé bien plus qu'on ne le croit :roll:

ideeneuve
Messages : 66
Enregistré le : samedi 26 mai 2012 20:23

Re: Article sur la technique d'un lecteur CD

Message par ideeneuve » dimanche 29 juin 2014 14:00

Salut FRED,
Tout à fait d'accord le fait de ne pas avoir observé un seul pixel manquant ne signifie pas qu' il n'en manquait pas un, ni qu'il n'y en ait pas eu qq uns remplacés par interpolation c'est vrai !!!!
Ce que j'ai voulu dire c'est que dans les pires conditions ( lecteur BDG + disque mal usiné ...) je n'ai pas observé un seul pixel manquant c'est bien de le préciser
Après il y deux attitudes possibles:
Soit on pense que l'oreille humaine est infiniment plus performante que l’œil humain et donc par conséquent que la technologie de traitement du signal doit être plus affutée pour le son que pour l'image, c'est souvent le cas chez les audiophiles .
Soit on pense que le traitement du signal progresse de la même manière pour les deux ( les trois si on ajoute l'informatique) , c'est le cas chez quelques audiophiles.
En tous cas ce qui est sûr c'est que je n'ai encore jamais vu un cinéphile remplacer un câble péritel par un câble en cuivre appauvri en oxygène et plaqué or sur une télé pour la faire passer en haute définition.
On n'est pas le même monde !!!
Mais il me semble que c'est bien la vidéo qui a poussé les ingénieurs à faire progresser la technique du signal ces 30 dernières années.
Il reste l'ampli de puissance et les hps qui sont spécifiques au son mais là malheureusement il n'a pas beaucoup de recherche, personnellement j'écoute sur du matériel de 30 ans d'âge (comme le whisky).
Denis,

Répondre

Retourner vers « Le coin du CD / SACD »